Apprendre l'alphabet arabe

– Méthode débutants facile et rapide à assimiler –

Alphabet arabe
Cliquez sur l'image pour aggrandir l'alphabet arabe

Télécharger l'alphabet pour l'imprimer :

Si vous souhaitez apprendre l’alphabet arabe avec une méthode qui a fonctionné pour beaucoup de personnes, suivez les vidéos présentées dans le sommaire ci-dessous.

Apprendre l'alphabet arabe : Cours gratuit

Méthode vidéo pour apprendre l’alphabet en arabe

Pour apprendre l'arabe facilement :

Retranscription écrite

As salam aleykoum wa rahmatoulah wa barakatou, c’est Nazmi j’espère que vous allez bien.

On se retrouve aujourd’hui pour cette première vidéo de cette série où on va apprendre ensemble à lire l’arabe. Donc comme on va le voir tout au long de cette série de vidéo l’apprentissage de la langue arabe est quelque chose de très simple et de très logique.

Cependant, il y a deux leçons indispensables et une plus précisément qui est un pilier qu’il faudra maitriser par cœur afin de savoir lire l’arabe tout simplement.

On va commencer sans plus tarder avec l’étude de l’alphabet arabe. L’alphabet arabe est composé de 28 lettres. On va commencer tout en haut à droite, on va lire de droite à gauche, ligne par ligne.

Dans ce tableau j’ai écrit la retranscription phonétique afin de lire plus facilement. Par la suite, il n’y en aura plus, d’accord ? Ici c’est seulement pour le premier tableau.

Comment va se dérouler ce premier cours ? Je vais lire la lettre et vous devrez répéter après moi. Si il y a des subtilités concernant certaines lettres je m’arrèterai dessus. Ensuite, on récitera l’alphabet en arabe de manière complète. Puis à la fin du cours je vous donnerais des astuces et des moyens pour la mémoriser plus facilement.

Donc on va commencer, répétez après moi.

Alif, ba, tè, thè. Ici, première subtilité, on doit mettre la langue entre les dents : thè. Djim, attention ici on ne dit pas jim mais Djim. C’est pour ça que dans la retranscription phonétique j’ai mis un « d ». Ha, ensuite Kha. On sort de l’air mais en rugissant.

On passe ainsi à la deuxième ligne, del, zèl. Ici pareil on met la langue entre les dents. Ra, ici on roule le « R ». Ze, ici c’est un « Z » normal, pas de langue entre les dents. Sin, shin, sad.

On passe à la troisième ligne, dad, ta. Ici on prononce avec un son plus grave. C’est pas tè mais ta. Za, pareil plus grave mais avec la langue entre les dents. 3ain, là ça vient de la gorge. 3’ain, ici petite astuce pour prononcer, c’est comme si on avait de l’eau au fond de la gorge. Fè, Qaf. Cela doit venir de la gorge.

Dernière et quatrième ligne. Kèf, là c’est plus prononcé. Lèm, Mim, Noun, Hè, ici c’est comme c’est comme si on soupirait. On ne sort pas d’air de la gorge comme le Ha, mais c’est plutôt comme si on était à bout de souffle. Waw, Yè.

Donc voilà on a vu ensemble les 28 lettres de l’alphabet arabe. Nous allons les réciter ensemble de manière complète. Donc répétez après moi.

[Le professeur répète les 28 lettres de l’alphabet]

Donc maintenant on va passer à un deuxième tableau où n’est pas écrit la phonétique, il y a seulement les lettres en arabe. Et on va refaire le même exercice. Je vais lire chaque lettre et vous allez répéter après moi en observant la lettre de manière à solliciter la mémoire visuelle et auditive.

De cette manière, si vous êtes concentré durant ce cours, vous aurez ainsi plus de faciliter à mémoriser l’alphabet en sollicitant ces 2 sens plutôt qu’un seul. Donc on va commencer en haut à droite, répétez après moi.

[Le professeur Nazmi répète les 28 lettres de l’alphabet]

Maintenant, avant de passer à l’exercice ci-dessous que vous aurez à faire, je vais vous donner quelques conseils afin de mémoriser plus facilement l’alphabet.

1/ Écouter plusieurs fois l’alphabet en suivant avec son doigt

Pour apprendre l’arabe, on doit forcément passer par la mémorisation de l’alphabet. Et pour vous rassurer, la mémorisation de l’alphabet est la chose la plus difficile pour l’apprentissage de la lecture. Une fois que l’alphabet est mémorisée et que vous savez reconnaitre les lettres, toutes les autres règles sont très très simples.

La seule difficulté dans l’apprentissage de la lecture est celle de l’alphabet. Donc ici il n’y a pas des milliers de signes comme dans l’alphabet chinois, il n’y a que 28 lettres.

A premier abord on peut avoir quelques difficultés avec certaines lettres que ce soit au niveau de son écriture mais il faut y passer le temps qu’il faut pour maitriser l’alphabet. Même si vous passez plusieurs jours à mémoriser l’alphabet c’est tout à fait normal et il n’y a rien d’inquiétant. Le reste sera beaucoup plus rapide.

2/ Découper l’apprentissage

On peut par exemple découper l’apprentissage en ne le faisant pas d’un coup mais en plusieurs fois. Par exemple avec notre tableau de l’alphabet on peut le faire en fonction des lignes. On voit qu’il y a 4 lignes, chaque ligne est composée de 7 lettres. On peut par exemple se dire : je vais apprendre 7 lettres par jour.

Et comment les apprendre ? On prend un brouillon et on écrit au début la retranscription phonétique de la lettre à côté, puis petit à petit on enlève la phonétique et on écrit seulement la lettre en la prononçant à voix haute.

Par exemple pour élif on écrit et en même temps on prononce à voix haute la lettre. Et ainsi de suite pour toutes les lettres jusqu’à arriver à la fin de la ligne à Kha. Une fois la ligne terminée, on recommence la ligne au moins 10 fois jusqu’à ce que ça rentre.

Et c’est une des manières possible, on peut également en divisant l’alphabet en 2 en apprenant 14 lettres par jour. Ou bien moins en apprenant 4 lettres par jour. Cela dépend de la capacité de chacun à mémoriser. Mais apprendre 7 lettres par jour, en 4 jours l’élève aura appris et assimilé l’alphabet par cœur.

Une fois que l’alphabet est mémorisé, je vous donne rendez-vous à la vidéo suivante où on va faire ensemble un exercice pour vérifier vos acquis.

Bon apprentissage et à plus tard pour la suite de la série.

Pour apprendre l'arabe facilement :

Retranscription écrite

Donc on se retrouve aujourd’hui ensemble dans la suite de la série où on apprend à lire l’arabe et on va faire un exercice pour vérifier vos acquis.

Dans le cours précédent on avait appris l’alphabet. L’exercice du jour est de lire le tableau de droite à gauche en commençant par la première ligne, pour ensuite faire la correction ensemble.

Pour l’exercice, vous pouvez faire pause tout de suite et lire la première ligne. Une fois que vous l’aurez lue, vous pourrez rappuyer sur lecture afin que je lise la correction.

Maintenant que vous avez fait l’exercice, on va lire ensemble la première ligne. Voici les lettres :

3ayn, ba, shin, waw, 3’ayn, noun, kha.

Donc ça c’était pour la première ligne, vous pouvez faire pause pour la deuxième ligne. Et on va corriger ensemble de la même manière. Voici la deuxième ligne :

Del, ha, ra, fè, sin, tè, sad.

Troisième ligne, vous pouvez faire pause et la lire. La correction de cette ligne :

Yè, lèm, zha, èlif, kèf, zè, qaf.

Et enfin, la quatrième et dernière ligne. Vous pouvez faire pause et la lire, voici la correction :

Djim, mim, ta, ha, thè, del, dhad.

Cet exercice est terminé, j’èspère que l’aplhabet arabe est acquis. Pour ma part, je vous retrouve dans le prochain épisode où on verra ensemble la leçon indispensable, le pilier dans l’apprentissage de la lecture.

Cette leçon, c’est les différentes écritures des lettres en fonction de sa place dans le nom. Je vous dis à très vite, dans la prochaine vidéo.

Pour apprendre l'arabe facilement :

Retranscription écrite

As salam aleykoum wa rahmatoulah wa barakatou, c’est Nazmi j’espère que vous allez bien.

On se retrouve aujourd’hui dans ce nouvel épisode de la série « Apprendre à lire l’arabe » et la leçon du jour est une, si ce n’est LA leçon la plus importante de la série. A la fin de la vidéo, apprenez par cœur ce que l’on verra dans cette leçon. Votre récompense sera de pouvoir aborder les prochaines leçons beaucoup beaucoup beaucoup plus facilement que celle-ci. Cette leçon n’est pas insurmontable, mais elle mérite de l’attention et de la mémorisation.

Le sujet du jour est : « L’écriture des lettres en langue arabe ».

Il faut savoir que les lettres que nous avons apprises précédemment concernaient les lettres écrites de manière seules. Maintenant, ce qui fait la beauté et la subtilité de la langue arabe, c’est qu’une lettre peut s’écrire d’une manière différente si elle es toute seule, au début d’un mot, en son milieu ou à sa fin.

Je vous rassure, les différentes ne sont pas très différentes entre elles. Il y a seulement de petites choses qui changent mais en soit on reconnait facilement la lettre de base. Pour cette leçon on va s’aider d’un tableau à 4 colonnes.

Celle toute à droite, c’est la lettre quand elle est écrite toute seule. C’est celle qu’on a appris précédemment. La deuxième concerne la lettre en début de mot, la troisième colonne en partant de droite est la lettre quand elle est au milieu. La dernière colonne concerne la lettre lorsqu’elle est en fin de mot.

On va commencer avec la lettre la plus subtile qui est la lettre Alif. C’est pour cela que l’on a un tableau entier juste pour cette lettre.

Première ligne tout en haut, lorsque le èlif est en début de mot il s’écrira comme quand la lettre est isolée. Et la hamza, c’est à dire le petit deux qu’il y a à l’envers, il peut être parfois en haut ou parfois en bas comme on va le voir dans la suite des leçons.

Pour la colonne concernant le èlif en milieu de mot, il peut être écrit comme une barre, avec le petit 2 en haut. Ou bien sur la ligne, avec un petit 2 à l’envers ou bien sur un « waw ».

Et enfin, lorsque le èlif est en fin de mot, il sera écrit pareil avec la barre et le petit 2. Ou bien il sera écrit sur ce qu’on appelle un èlif maksoura, c’est à dire un èlif qui a la forme d’un yè. Ou bien il sera écrit sur le waw comme en milieu de mot.

Un conseil, par expérience, ne vous attardez pas trop là dessus. On va continuer la leçon et vous allez voir que ça rentre tout seul. Dans un mot lorsque vous allez voir le petit 2 à l’envers, vous allez reconnaître que c’est la marque du èlif. Peu importe que ce soit écrit sur un baton, sur la ligne, sur un waw ou sur un yè.

On continue sans plus tarder avec la suite de l’alphabet et les différentes écritures des lettres. Pour le tableau, c’est toujours la même chose. De droite à gauche :

  • Première colonne qui présente la lettre seule (isolée)
  • La lettre en début de mot
  • La lettre en milieu de mot
  • La lettre en fin de mot

Je vous donne un conseil afin de faciliter la mémorisation de cette leçon. Observez une lettre l’une à la suite de l’autre dans chaque colonne dans ses différentes positions au sein des mots et de manière isolée.

Quand vous observez cette lettre, prononcez la. De cette manière on fait travailler la mémoire visuelle et la mémoire auditive.

[Le prof d’arabe lit les 3 lignes du tableau de gauche]

Une autre façon de retenir ce tableau est de réécrire les lettres isolées de ce tableau à part et de prononcer à voix haute ces dernières.

Ensuite vous réécrivez la lettre en début de mot, puis vous la prononcez en même temps. Puis la lettre en début de mot en l’écrivant puis la prononçant. De même pour celle en fin de mot.

Pour chaque lettre, répétez l’opération de 5 à 10 fois jusqu’à ce que ça rentre. Et surtout un rappel très important, si vous passez du temps pour mémoriser l’écriture des lettres, ça n’est pas grave, ça n’est pas un soucis.

Au contraire, il est important de maitriser à la perfection cette leçon. Donc dès que vous sentez que vous êtes prêt et que vous pouvez reconnaitre le tè en milieu de mot, « Ah il y a deux points au dessus de la ligne donc c’est un tè », alors vous pourrez passer aux leçons suivantes et vous verrez ce sont des leçons très simples.

Une fois cela maitrisé, vous ne serez qu’à quelques pas de la lecture en langue arabe.

Dans le tableau suivant, on a le reste de l’alphabet.

[Le professeur Nazmi lit les lettres du tableau].

Dans le tableau de droite j’ai volontairement fait 3 lignes pour réunir le djim, ha et kha, et on voit que les 3 ont exactement la même écriture hormis un détail qui est le point. Le djim le point est en dessous, le ha n’a pas de point et le kha a le point au dessus. C’est un moyen mémo-technique pour retenir plus facilement l’alphabet ou bien les différentes écritures des lettres.

On continue avec le del et le zhel, on voit que c’est écrit de la même manière hormis le point. Le ra et le zè également. Que ce soit au début, au milieu ou à la fin des mots, ces lettres s’écrivent de la même manière hormis le point.

C’est pour cela que je vous ai dit que l’apprentissage de la lecture en langue arabe est quelque chose de très simple et de très logique. Il y a seulement des choses à retenir comme l’écriture des lettres, mais une fois ceci acquis le reste est beaucoup plus simple.

Le sin avec le chin s’écrivent pareil, c’est seulement les trois points qui changent. Le shin a trois points tandis que le sin n’en a pas. Le sad et le dhad pareil, la même écriture hormis le point. De même que pour les autres lettres présentent dans cette partie du tableau, le ta et le zha pareil, le 3ayn et le gh’ayn.

Le fè et le qaf vont ensemble, le fè a un point et le qaf en a deux. Attention la boucle du qaf quand il est isolé et en fin de mot est un peu plus courte que celle du fè.

Ensuite on a le kef, lèm, puis enfin les 5 dernières lettres. Le mim, noun, ha, waw et le yè.

Avec ceci on a vu ensemble les lettres de l’alphabet arabe qu’elles soient écrite de manière isolée, en début de mot, milieu et fin. Apprenez par cœur cette leçon, concentrez vous bien sur les différentes écritures des lettres.

Une fois que vous serez prêt et que vous pourrez reconnaitre facilement les lettres peu importe leur forme, vous pourrez passer à la prochaine vidéo qui est la première concernant les harakats (les voyelles) : la fatha.

Pour apprendre l'arabe facilement :

Vidéos suivantes pour apprendre à lire :

La fatha

La kasra

La damma

A savoir pour apprendre l'alphabet arabe

Il faut savoir que l’alphabet arabe est un abjad. Ce qui veut dire que dans son écriture de base il n’y a que les consonnes qui sont écrites. Même si par extension des voyelles sont ajoutées, on parle alors de harakats.

Contrairement aux langues latines, l’alphabet arabe se lit de droite à gauche.

L’écriture d’une lettre de l’alphabet sera différente selon sa position dans le mot. On notera 4 différentes écritures :

  • La lettre quand elle est isolée
  • Lorsqu’elle est en début de mot
  • Au milieu d’un mot
  • Ou en fin de mot

On parle aussi de différences de sonorités pour une même lettre lorsque celle-ci est couverte d’une voyelle, la fameuse harakat.

Il n’y a pas de minuscule et majuscule en arabe, on appelle cela une écriture monocamérale.

Il existe donc des voyelles en langue arabe qui se présentent sous forme « d’accents ». Il existe 4 voyelles courtes :

  • La fatha (الْفَتْحَة)
  • La kasra (الكَسْرَة)
  • La damma (الضَّمَّة)
  • Le soukoun (السُّكُون)

Il existe également 3 voyelles courtes (ou voyelles brèves) :

  • Le alif
  • Le waw
  • Le yè

Pour apprendre l'arabe facilement :

Prononciation des lettres arabes

Il faut savoir que l’alphabet arabe est un abjad. Ce qui veut dire que dans son écriture de base il n’y a que les consonnes qui sont écrites. Même si par extension des voyelles sont ajoutées, on parle alors de harakats.

L'écriture de la langue arabe

Par extension, en apprenant à lire l’arabe et à connaitre par cœur son alphabet, vous saurez comment l’écrire. Il convient toutefois de s’exercer à écrire cette langue qui est assez différente de notre langue française d’origine latine. En effet, la manière d’écrire de l’alphabet latin est complètement différente. Il diffère aussi par le fait qu’il s’écrit de gauche à droite.

Quand on parle de technique d’écriture, on parle de graphie. D’où le mot calligraphie. La première partie du mot signifie lui la beauté. La fusion de ces deux éléments forment le mot calligraphie et signifie tout simplement : « L’art de bien former les caractères de l’écriture manuscrite ».

Nous vous proposons ci-dessous une sélection de calligraphies afin que vous puissiez admirer comment cette langue peut être sublimée au travers de son écriture. L’écriture arabe est un art et à la fois une Science, l’écriture calligraphique en est son expression.

Calligraphie arabe métal
Calligraphie arabe lune
Autocollant Calligraphique Lune
Calligraphie arabe plume
Tableau calligraphique d'une plume

Différences avec la langue française

Pour définitivement finir de vous convaincre que la langue arabe mérite amplement d’être apprise, voici un listing complet de ce qui la fait différer de la langue française. Toutefois, dîtes vous qu’il n’est pas très pertinent de comparer concrètement ces langues tant elles n’ont rien à voir.

On aurait pu aussi comparer la langue arabe avec une autre langue de la même famille. En effet, l’arabe est une langue sémitique. A titre d’exemple, l’hébreu et le syriaque font parti de ce groupement de langues sémitiques. On trouve d’autres familles de langues comme le cyrillique.

Il sera exposé ci-dessous les différences qui méritent tout de même d’être soulignées pour votre culture générale. Cela peut aussi vous permettre d’avoir des notions afin de prendre de l’avance dans votre apprentissage.

  • Le nombre de lettres : Il existe deux façons de comptabiliser le nombre de lettres en arabe. Certains séparent le Alif de sa Hamza et en font deux lettres, tandis que les autres en font une et seule lettre. Ce qui fait varier le nombre de lettre de l’alphabet arabe entre 28 et 29 lettres. A contrario, l’alphabet française compte seulement 26.
  • Le sens d’écriture et de lecture : C’est la différence la plus visible et qui nous vient tout de suite à l’esprit quand on compare ces langues. L’arabe s’écrit et se lit de droite à gauche, tandis que pour le français c’est de gauche à droite. Cela a une incidence directe sur la manière d’écrire et sur la forme des lettres.
  • L’attachement des lettres : En français, les lettres d’un même mot sont toutes attachées sauf cas particuliers comme la présence d’un apostrophe. Dans certains styles d’écritures également, on détachera les lettres françaises. En revanche, en arabe il existe une partie des lettres qui s’attachent et d’autres non. C’est selon la lettre arabe.
  • Les minuscules et majuscules : En français, la première lettre d’un mot peut être plus grande que les autres, on parle alors de majuscule ou de capitale. Toutes les autres lettres sont en minuscule. En arabe cette notion n’existe pas, toutes les lettres sont de même tailles.
  • Une alphabet basée sur la consonne : En arabe, la langue est formée uniquement de consonnes. On appelle cela un alphabet consonantique. Elle est ensuite enrichie de signes diacritiques, les fameuses voyelles ou harakats. En français, l’alphabet est formée de consonnes et voyelles. Les accents n’ont rien à voir avec les voyelles arabes malgré une similarité visuelle.
  • Les syllabes : Pour lire l’arabe, il faut connaitre l’alphabet et ensuite connaître les combos entre les différentes lettres pour savoir lire les syllabes. Un plus grand temps est donc nécessaire en français pour savoir lire. Tandis qu’en arabe, vous pourrez savoir lire après avoir terminé votre apprentissage de l’alphabet. Les phonèmes sont donc différents.
  • La difficulté : Pour apprendre l’arabe et surtout à le lire, vous allez devoir connaître l’alphabet. Ensuite, vous devrez beaucoup pratiquer car dans la quasi totalité des ouvrages les harakats ne sont pas présents. De ce fait, il faudra connaitre les mots au préalable ou avoir un niveau de grammaire arabe. Tandis qu’en français, c’est plutôt la partie apprentissage de la lecture à cause des syllabes qui est plutôt longue.

Origines de l'alphabet arabe

La langue arabe est vieille de plusieurs milliers d’années. Il n’est donc pas surprenant de trouver des manuscrits, ouvrages et texte arabe anciens dans cette langue. La langue a bien entendu évoluée depuis comme toutes les langues. Le monde arabe, l’Orient et toutes les régions du monde voient leurs langues évoluer; que ce soit l’écrit ou l’oral.

Alphabet araméen

L’alphabet arabe vient de l’alphabet araméen. Ce dernier est un ensemble de dialectes qui font parti du grands groupes des langues sémitiques. L’alphabet araméen n’existe plus aujourd’hui car plus utilisé, bien que l’hébreu est extrêmement similaire à cette langue.

Datant du 9ème siècle avant l’an zéro du calendrier grégorien, cette langue ne comportait pas de voyelles. C’est à la quasi disparition de cette langue vers le VIIème siècle du calendrier grégorien que ces derniers ont été ajoutés.

La solution pour maîtriser l'alphabet

Même si vous n’êtes pas arabophones, que l’arabe n’est pas votre langue maternelle, il est aujourd’hui tout à fait possible d’apprendre une langue comme l’arabe. Il y a pour cela des cours d’arabe en ligne et qui s’adaptent à votre emploi du temps.

Quand on parle d’arabe, on parle bien évidemment d’arabe littéraire. L’arabe dialectal est celui qui est parlé dans tous les pays du monde. Mais en tant que musulman pour apprendre notre religion qu’est l’Islam et apprendre à lire le Coran, il faudra connaître l’arabe littéraire.

Il n’est pas forcément obligatoire d’être bilingue pour pouvoir lire le Coran ou comprendre les discours du vendredi. Ni même de parler arabe couramment. Il s’agit plutôt d’avoir une base saine fondée sur un apprentissage concret.

Comment apprendre l’alphabet arabe ?

Tout d’abord, partez du principe qu’apprendre l’arabe en se basant sur la transcription (phonétique) n’est pas une bonne chose. Nous vous avons proposé plus haut une série de vidéo pour démarrer votre apprentissage de l’arabe.

A savoir, apprenez les lettres dans l’ordre alphabétique donné plus haut.

Comment apprendre à lire et écrire arabe ?

Votre apprentissage doit être fait en plusieurs étapes :

  1. Apprendre les lettres arabes par cœur
  2. Connaître les variantes des différentes lettres
  3. Connaître les différentes voyelles courtes et longues
  4. S’exercer par écrit en lisant les lettres à voix hautes
  5. Réviser ses acquis en lisant fréquemment

Vous pourrez ensuite aller plus loin en suivant pourquoi pas à suivre notre programme complet ou en mémorisant vos premiers mots arabes via notre page dédiée au vocabulaire arabe.

Retour haut de page