Combien de temps pour apprendre l’arabe ?

Avez-vous déjà repoussé à plus tard la conquête de l’un de vos rêves ? Comme celui d’apprendre l’arabe

“ Pas aujourd’hui “, “ Ce soir “, “ Demain “, “ Pendant les vacances “, “ À la rentrée “…

Et quand enfin vous vous êtes lancé à sa poursuite, vous avez voulu l’obtenir dans la foulée, très rapidement.

C’est naturel, quand on commence l’apprentissage d’une langue par sa lecture ou de toute autre chose, on a forcément envie d’aller le plus vite possible.

Mais que signifie aller vite ?

Pour ma part, cela revient à passer les étapes une par une et de manière régulière, avec le plus de facilité possible, en persévérant face aux difficultés et en ne reproduisant pas les erreurs que d’autres on pu commettre avant moi.

A partir de là, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte lorsque l’on veut atteindre ses objectifs rapidement.

Pour évaluer le temps qu’il vous faudra pour apprendre l’arabe, nous allons vous aider à répondre à plusieurs questions essentielles à la poursuite de votre rêve :

  • Quel est votre objectif ?
  • Quel est votre degré de motivation ?
  • De quel temps disposez vous ?
  • Avez-vous une méthode ?

Cela dépend du niveau que vous souhaitez atteindre

Avoir un objectif est essentiel pour se motiver. La première chose à faire est donc de définir votre objectif.

Pour quelles raisons souhaitez vous apprendre la langue arabe : savoir lire et écrire ? Connaître quelques expressions basiques pour préparer un voyage dans les pays arabes ?

Apprendre et comprendre l’islam ? Parler couramment pour pouvoir travailler dans les pays arabophones ? Devenir traducteur ou enseignant en langue arabe ?

Une fois votre objectif défini, il est possible de déterminer le niveau nécessaire pour l’atteindre :

  1. débutant 
  2. intermédiaire
  3. confirmé
  4. maîtrise.

Le secret pour progresser rapidement ? Mettez en pratique tout ce que vous apprenez.

Cela doit être votre leitmotiv tout au long de votre étude : lisez abondement, écoutez et échangez avec des arabophones.

En partant de zéro, vous êtes considéré comme débutant. Pour passer au niveau suivant, vous devrez apprendre :

  • l’alphabet
  • à lire et à écrire
  • les expressions de base
  • les règles élémentaires de grammaire et de conjugaison.

Au niveau intermédiaire vous aurez une plus grande facilité à apprendre du vocabulaire et comprendrez une discussion basique du quotidien.

Pour valider ce niveau, il faudra élargir vos connaissances. Cela passe par :

  • l’enrichissement régulier du vocabulaire
  • l’étude des règles de grammaire les plus importantes à travers le livre Al Ajroumia par exemple ;
  • l’approfondissement de la conjugaison arabe.

A ce niveau, la différence est notable comparée à vos débuts.

Ceci-dit vous restez quelque peu hésitant dans vos propos, cherchez vos mots, commettez des erreurs grammaticales et des fautes de conjugaison.

En progressant vers un niveau avancé vous gommerez petit à petit toutes ces imperfections et vous approcherez de l’éloquence grâce à un vocabulaire riche, ainsi que la maîtrise des règles de grammaire et de conjugaison.

Pour y parvenir :

  • étoffez votre vocabulaire ;
  • étudiez un livre avancé de grammaire comme Al-Moutammima qui complète Al Ajroumiya ;
  • étudiez la conjugaison en profondeur ;
  • étudiez la rhétorique en détail.

A ce stade vous serez capable d’argumenter et de développer une idée sans chercher vos mots. Vous vous exprimerez avec spontanéité et pourrez aborder des sujets divers et variés.

Suite à cela, si vous souhaitez atteindre un niveau de maîtrise en langue arabe, cela requiert l’étude de livres très avancés évoquant les divergences linguistiques comme “ Alfiya ibn Malik “. 

C’est un stade auquel n’accède que très peu de natifs.

Les objectifs en terme de temps, selon votre objectif

Vous avez fixé votre objectif et vous êtes motivé ? Parfait.

Mais combien de temps faudra-t-il pour y parvenir ?

Pour pouvoir vous projeter, déterminez le temps que vous accorderez à l’apprentissage de la langue arabe dans une semaine.

En effet, selon que vous disposiez 2h par jour ou 1h par semaine vous atteindrez plus ou moins vite votre objectif.

Pour se faire une idée, prenons le cas d’un élève ayant un bon rythme d’étude ni trop rapide ni trop lent.

En combien de temps peut-il espérer atteindre chaque niveau ?

On peut estimer qu’il aura un niveau :

  • débutant en 
  • intermédiaire en
  • confirmé en
  • maîtrise en 
  • Citer les différents niveaux et y joindre un objectif atteignable
  • Proposer des mini-planifications d’apprentissage pour se projeter

Les bonnes habitudes à prendre pour accélérer son  apprentissage

Votre objectif est le moteur de votre étude et votre motivation son carburant.

Cependant la manière dont vous gérerez votre apprentissage décidera si vous empruntez l’autoroute ou les petites routes de campagne.

Pour aller plus vite, prenez de bonnes habitudes dès le départ.

Être régulier

Étudiez en fonction de vos capacités, fixez-vous un programme réaliste et le plus important : soyez régulier.

Vous profiterez beaucoup plus en faisant des petites sessions quotidiennes de 15mn plutôt qu’une seule de deux heures le dimanche par exemple.

A la fin de la semaine vous aurez cumulé quasiment deux heures d’études de qualité.

En adoptant un rythme d’étude régulier vous progresserez plus rapidement, car :

  • vous créez un lien avec la langue arabe
  • consolidez vos acquis 
  • mettez en pratique régulièrement. 

Une personne qui se rend à la salle de sport quotidiennement à raison de courtes séances qualitatives aura de bien meilleur résultats que le  pratiquant du dimanche, même si ce dernier y reste plus longtemps.

Avoir un cahier d’étude

Votre apprentissage se doit donc d’être régulier, mais également structuré et ordonné.

Cela peut vous paraître simpliste à première vue, mais avoir un cahier dédié à votre apprentissage sera en cela très utile. 

C’est la raison pour laquelle le professeur Nazmi recommande d’utiliser 4 cahiers dans son programme pour devenir arabophone :

  • un grand cahier pour écrire le vocabulaire ;
  • un petit cahier pour écrire les choses importantes vues pendant le cours ;
  • un cahier de brouillon pour les exercices ;
  • un grand cahier pour écrire les leçons de grammaire.

En adoptant un cahier vous n’aurez pas de feuilles volantes qui se perdent et mélangent. 

Ecrire dans votre cahier stimulera 3 types de mémoires :

  • la mémoire visuelle : en voyant le mot écrit
  • la mémoire sensorielle : par l’écriture 
  • la mémoire auditive : par la lecture à voix haute.

Votre cahier vous accompagne, il se remplit et s’use à vos côtés. Il est le témoin de vos efforts et vous montre le chemin parcouru depuis votre premier jour.

Poser des questions

Si vous éprouvez quelques difficultés, si vous avez des doutes ou si vous avez besoin de précisions n’hésitez pas à poser des questions.

Deux types de personnes n’apprendront jamais : le timide et l’orgueilleux.

Encore faut-il avoir un référent me direz-vous ; il est vrai qu’en apprenant seul c’est un peu compliqué.

C’est justement un des gros avantages de notre formation payante.

En effet, bien que c’est vous qui décidiez du jour et de l’heure à laquelle vous étudiez, vous avez avec Nazmi un professeur compétent, mais également attentif à la réussite de ses élèves.

Vous avez besoin d’éclaircissement pendant le cours ? Mettez sur pause et contactez le professeur.

Vous apprenez votre leçon mais vous n’êtes pas certain d’avoir bien compris une règle de grammaire ? Arrêtez-vous et posez lui votre question.

Le professeur est très réactif, à votre écoute et se fera un plaisir de vous aider.

Suivre un ordre logique

Il est également indispensable que votre apprentissage suive un ordre logique.

Cela, vous ne pouvez pas le faire tout seul, vous avez besoin d’un plan qui vous montre le chemin à suivre.

En arabe chaque notion correspond à un niveau bien défini, et ce, même dans l’apprentissage de l’alphabet : on apprend d’abord les lettres avant d’aborder les prolongations.

On ne cherchera pas à connaître toutes les divergences d’une notion de grammaire si l’on ne connaît pas les bases de cette science.

On n’étudie pas un livre comme Al-Moutammima si l’on n’est pas d’abord passé par Al Ajroumiya.

Votre apprentissage se complète au fur et à mesure : chaque étape est nécessaire pour comprendre la suivante.

Pratiquer

Nous le répétons très souvent, mais pour apprendre et maîtriser la langue arabe, vous devez stimuler quatres habiletés pour avancer plus rapidement :

  • l’écoute
  • la parole
  • la lecture
  • l’écriture.

Habituez votre oreille à la langue arabe. Pour cela écoutez des arabophones via :

  • les informations
  • des cours sur l’Islam de savants reconnus
  • des documentaires.

Même si vous ne comprenez pas, ce n’est pas grave, car de cette manière vous éduquez votre oreille. 

Nous avons d’ailleurs mis à votre disposition sur notre chaîne Youtube, tout une série de documentaires animaliers en langue arabe ici.

Déliez votre langue et utilisez le vocabulaire que vous apprenez en échangeant avec des arabophones et surtout n’ayez pas honte de faire des erreurs ou de cherchez vos mots.

C’est ainsi vous vous corrigerez et apprendrez plus rapidement : c’est en tombant que l’on apprend.

Si vous n’avez personne avec qui échanger en arabe, placez-vous devant un miroir, parlez-vous à vous même par le biais de questions-réponses et enregistrez-vous pour cibler vos lacunes.

Lisez. Beaucoup et à voix haute. Vous fluidifierez votre lecture, enrichirez votre vocabulaire et travaillerez votre expression orale.

Commencez d’abord par de petits textes, puis des livres pour enfants.

Pour l’anecdote, j’ai le souvenir d’un ami tunisien arabophone, qui me racontait d’où lui venait son éloquence.

Pour améliorer son expression orale, il a lu et relu de manière régulière et répétée un livre contenant des mots de vocabulaire dont la compréhension et la prononciation étaient difficiles, même pour lui.

Si cela a marché pour lui, cela marchera pour vous également.

Enfin, écrivez. Vous améliorez votre écriture et stimulez votre mémoire visuelle et sensorielle.

Échanger avec d’autres apprenants

Tout le monde n’a pas la possibilité d’effectuer un voyage linguistique pour une immersion totale.

Si c’est aussi votre cas, essayez autant que possible de vous immerger dans la langue arabe et de vous en imprégner. 

Pour cela, faites en sorte de parler et d’échanger avec d’autres apprenants. 

Comment ?

Internet nous facilitant bien des choses, des communautés d’échanges linguistiques ont vu le jour.

Certaines comme Speaky regroupe un nombre considérable d’apprenants.

Pour notre part, et dans notre désir de répondre aux besoins de chacun, nous avons intégré à notre programme complet des groupes d’échanges oraux et privés supervisés par notre professeur.

Cela a pour effet de créer une émulation, car tous les membres suivent la même formation. Il peuvent ainsi :

  • se conseiller
  • se motiver
  • s’entraider.

4 choses à éviter qui vont ralentir votre apprentissage

Tout comme il est important de prendre de bonnes habitudes pour accélérer son apprentissage, il y a également des erreurs à éviter pour ne pas le ralentir.

Petit tour d’horizon.

Ne pas être régulier

Le meilleur moyen pour ne pas avancer rapidement ? L’irrégularité.

Ne pas avoir un programme d’étude fixe est la première cause qui amène à être inconstant dans son apprentissage. 

Choisissez les jours et les heures pendant lesquelles vous pouvez étudiez durant la semaine et cramponnez vous-y en étant discipliné.

L’irrégularité ne permet pas de prendre de bonnes habitudes ni un rythme d’étude, elle amène à la paresse, à la procrastination et influe négativement sur la motivation.

Pour quel résultat ? Abandonner.

Comparer le français et l’arabe

Considérer la langue arabe telle qu’elle est : une langue totalement nouvelle. 

Si vous comparez le français et l’arabe vous perdrez beaucoup de temps et briderez votre compréhension.

Pourquoi vouloir comparer l’incomparable ? 

Déjà, au premier coup d’œil la différence est flagrante et à l’oreille les sonorités sont clairement éloignées.

Et cela l’est tout autant quant aux règles qui les régissent.

Pour vous donner une idée, prenons un exemple très simple.

Nous savons tous que le mot “ maison “ est féminin en français, mais sachez que son équivalent en arabe est masculin.

Si dans une phrase, on part du principe qu’il est féminin comme en français, tous les accords seront erronés.

C’est quelque chose de simple, mais qui a ses conséquences, alors je vous laisse imaginer dans la grammaire ou la conjugaison.

Se démotiver

Au début, un environnement favorable se formera autour de votre apprentissage : bonne humeur, énergie, curiosité… 

Vous serez motivé comme jamais !

Avec le temps, sans s’en rendre compte, on peut passer de ce cercle vertueux à un cercle vicieux : fatigue, paresse…

Pour éviter de vous démotiver, voici quelques petites astuces :

  • variez les méthodes d’apprentissage afin de ne pas avoir le sentiment de faire toujours la même chose : utilisez des applications, écrivez dans un cahier, surlignez vos pdf, pratiquez la lecture, écrivez vos propres phrases, discutez…
  • soyez positif, préférez voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide ;
  • cherchez des personnes ayant le même objectif pour vous motiver mutuellement ;
  • appliquer la méthode dite des 5 minutes. 

Qu’est-ce que la méthode des 5 minutes ? Le principe est simple. 

Vous n’avez pas envie ? Dites-vous que vous allez réviser seulement 5 minutes.

La première page de votre cahier par exemple. 

Vous verrez, la suite viendra naturellement et sans efforts.

Cette motivation pour apprendre la langue arabe, vous la puisez sûrement de ce qu’elle évoque pour vous : sa beauté, sa richesse, ses subtilités, son histoire, son importance dans la religion… 

Néanmoins, autant de qualificatif implique forcément que cette science soit vaste et qu’il y a une montagne de choses à apprendre.

Ne soyez pas impressionné et prenez les notions l’une après l’autre : les plus grandes montagnes sont faites de petites pierres.

Plus vous apprendrez, plus vous vous apercevrez, avec plaisir, qu’il y a tant à découvrir sur cette langue.

Oscar Wild disait : « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles ».

Cependant, ne visez d’emblée la lune, car il y a de fortes chances pour que votre motivation se perdre en chemin. 

Gardez votre objectif en vue et fixez-vous des paliers intermédiaires à atteindre. Cela vous permettra de vous motiver, de voir le chemin parcouru et de vous remobilisez pour repartir de l’avant.

S’arrêter à la moindre difficulté

Au cours de votre étude, vous rencontrerez forcément des difficultés. Cela peut être au niveau de la prononciation, ou de l’écriture, ou de la lecture…

“ Chaque difficulté rencontrée doit être l’occasion d’un nouveau progrès. “

Ne baissez pas les bras et persévérez. Une fois que vous aurez surmonté cette difficulté :

  • vous vous rendrez compte que ce n’était pas si difficile ;
  • vous gagnerez en confiance ;
  • vous apprécierez les fruits de la persévérance ;
  • votre réussite n’en sera que plus savoureuse.

Nous ne pouvions pas abandonner de nouveaux apprenants seuls face aux difficultés qu’ils pourraient rencontrer.

Conscient qu’ils ont besoin de réponses, nous avons rédigé un article contenant de précieux conseils sur ce sujet et à découvrir sur notre site internet : https://apprendre-larabe-facilement.com/obstacles-arabe/.

Nul doute que toute personne qui se fixe un objectif espère l’atteindre le plus rapidement possible.

Armez-vous de patience, maintenez votre motivation, soyez discipliné, régulier et persévérez dans la difficulté. 

Comme l’a dit un érudit musulman : “ Personne n’a recherché une chose serieusement et sincèrement sans l’avoir obtenu, et s’il ne l’a pas obtenu entièrement il en a reçu une partie. “

Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour apprendre l’arabe rapidement et facilement, adhérez à notre programme complet pour devenir arabophone.

En rejoignant apprendre-larabe-facilement.com, c’est vous qui décidez où, quand, comment et à quel rythme vous étudiez, tout en ayant à vos côtés une communauté qui s’entraide, ainsi qu’un professeur attentif à votre réussite.

Tous nos élèves sont différents les uns des autres, mais cela ne les a pas empêchés de réussir :

Et vous ?

Partagez ce post sur les réseaux sociaux :

Retour haut de page