Conjugaison arabe

– Un aperçu concis de cette science –

Introduction aux verbes les plus utilisés

Pour aller plus loin en conjugaison :

Retranscription écrite

As Selem aleykoum wa rahmatoullahi wa berakatouhou c’est Nazmi, j’espère que vous allez bien.

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle vidéo. Suite à ma dernière vidéo sur la révision d’Al Ajroumiya en 1 cours, j’ai eu énormément de retours positifs de personnes qui ont profité de cette vidéo et de personnes qui ne connaissaient pas la grammaire. Et par la cause de cette vidéo ont pu comprendre de quoi parle la grammaire et quelles leçons sont traitées dans cette science là.

Donc suite à ceci, je me suis dit qu’il serait utile de faire une seconde vidéo très dense sur la Science de la conjugaison qui se dit en arabe “Sarf” ( صَرْف).

Une vidéo résumé très dense sur les points les plus importants qui vous sera utile lorsque vous étudierez un livre sur la science de la conjugaison arabe. Au cours de cette vidéo InshaAllah nous allons voir les leçons qui reviennent le plus souvent lorsque vous ouvrez un livre de conjugaison.

Qu’est-ce que la conjugaison arabe ou “Sarf” ?

Toutes les règles de conjugaison servent à comprendre pourquoi le mot est construit de telle ou telle façon. Pourquoi il y a un Alif après la première lettre de la racine. Pourquoi il y a une kesra à l’avant dernière lettre du mot, etc.

Contrairement à la grammaire qui sert seulement à savoir quel harakat mettre à la fin d’un mot, la conjugaison sert à savoir pourquoi le mot est construit de cette manière. Et par exemple, pourquoi la première lettre a une fatha et la lettre du milieu a une kesra.

Il est aussi bon à savoir que la Science de la conjugaison arabe, As Sarf, est plus courte que la Science de la Grammaire, “An Nahw” (نَحْو). C’est une Science qui est plus courte, avec moins de règles, mais plus difficile à comprendre.

C’est la raison pour laquelle lorsque un étudiant part en Egypte étudier l’arabe ou ailleurs, il étudie d’abord la grammaire et ensuite la conjugaison. Et non pas l’inverse. Ces 2 sciences là sont indispensables pour une bonne compréhension de cette langue. Un étudiant ne peut se dispenser d’aucune d’entre elles. Cela lui permettra d’avoir une bonne compréhension avec une bonne base et de pouvoir aussi bien s’exprimer.

Enfin, les règles de conjugaison que nous allons étudier, sont applicables à un mot seul et ne sont pas obligés d’être dans une phrase contrairement aux règles de grammaire.

Exemple : En grammaire, si on cherche à faire l’i3raab (analyse grammaticale) de Mohamed, on ne peut pas le faire s’il n’est pas dans une phrase.

Par exemple : Mohammedoun taliboun محمد طالب, à ce moment là, nous pouvons appliquer les règles de grammaire.

Par contre, on peut appliquer les règles de conjugaison à un mot seul.

Dernière différence entre la grammaire et la conjugaison, en conjugaison les règles sont uniquement applicable sur les noms mou3rab معرب et pas sur les noms mabni مبني . Et sur les verbes qui sont moutesarrif متصرف , c’est à dire qui se conjuguent. Et non pas les verbes qui sont djamid جامد , comme par exemple 3assaa عسى , ni3ma نعم , ces verbes là ne se conjuguent pas et les règles de Sarf ne s’appliquent pas sur eux.

Alors que les règles de grammaire s’appliquent sur tous les noms, tous les verbes et également sur toutes les houroufs. On peut faire l’analyse grammaticale de ces derniers.

Maintenant que nous avons vu les généralités sur la conjugaison arabe, entrons dans le vif du sujet.

Les 3 grandes catégories des règles de conjugaison

Ces grandes catégories sont toutes composées de 6 leçons que nous allons voir ensemble InshaAllah afin que vous ayez une vue d’horizon sur “qu’est-ce que la conjugaison arabe ?”.

1. Les leçons qui sont valables tant pour les noms que pour les verbes

Ces leçons sont au nombre de 6 :

  • La première leçon est “Al moujarad wel maziid” المجرد والمزيد : Elle sert à différencier parmi les noms et les verbes ceux qui sont composés simplement des lettres de la racine et ceux qui ont en plus de cela de lettres en plus pour y ajouter un sens ou une nuance. C’est ce que l’on appelle : “Al Maziid” المزيد . On a rajouté quelque chose, on a rajouté des lettres.

Par exemple pour le verbe kharaja خرج , il est moujarad مجرد (c’est à dire uniquement composé des lettres de la racine) et lorsqu’on lui ajoute la hamza juste avant cela donnera : akhraja أخرج . Ce verbe devient un maziid مزيد , on a ajouté une lettre aux lettres de la racine pour rajouter un sens ou une nuance.

Akhraja أخرج veut ici dire “Faire sortir”. Alors que kharaja خرج veut dire “sortir”, tout simplement.

  • Deuxième leçon que vous verrez InshaAllah, est “Al joumoud wel ichtiqaq” الجمود والاشتقاق . Al joumoud الجمود signifie que le mot est “tel quel”. C’est à dire qu’il n’est pas dérivé d’un autre mot.

Par exemple : Asad أسد , le lion, vient de asad tout simplement. Le lion vient du lion. Il n’est pas dérivé d’un autre mot.

Alors que l’ichtiqaq الاشتقاق , c’est toutes les dérives d’un mot.

Par exemple : kitab كتاب , mektoub مكتوب , kittaba كتابة , kaatib كاتب.

Tous ces mots là ont dit qu’ils sont mouchtaq de kataba مشتق من كتب. Ils viennent tous du verbe qui veut dire “écrire”.

Il existe donc des règles pour reconnaître les mots qui sont jamiid جامدet ceux qui sont mouchtaq مشتق.

  • Troisième et quatrième leçons : Al i3lal et al ibdal الإعلال والإبدال . C’est la transformation qu’un mot a subi en vue de faciliter sa prononciation. Avec ces règles, vous allez vraiment ouvrir les yeux sur la construction d’un mot.
  • La cinquième leçon de conjugaison est ce que l’on appelle Al qalb mekeni القلب المكاني , cela permet de reconnaître l’ordre des lettres de la racine. Car il peut parfois y avoir des mots dont les lettres de la racine sont inversés. Tout ça pour indiquer un sens, une nuance ou parce que le mot est conjugué. Cette leçon permet de retrouver le bon ordre des lettres de la racine.
  • La sixième leçon est elle sur al mizaan as sarfi الميزان الصرفي, cela va vous permettre de reconnaître son wazn وزن. Car cela permet de modifier le mot et l’adapter comme on veut en vue de lui donner le sens que l’on veut.

Par exemple : Le wazn fa3il فاعل est celui qui fait l’action, kataba كتب c’est le wazn fa3ala فعل. Donc je transforme fa3ala فعل en fa3il عل , ce qui nous donne katiib كاتب . C’est celui qui fait l’action d’écrire, c’est donc l’écrivain.

Ces 6 leçons sont vraiment indispensables et très importantes pour une bonne compréhension de la langue arabe.

2. Les leçons qui sont spécifiques aux noms

Ces leçons sont aussi au nombre de 6 :

  • Première leçon : At Tazkir wel ta’nith التذكير والتأنيث , le masculin et le féminin. Les différences pour reconnaître qu’un mot est masculin ou féminin. Ainsi que les différentes catégories du féminin qu’il existe.
  • Deuxième leçon : Al maqsour, wel manqous, wel mamdoud المقصور والمنقوص والممدود. Ce sont 3 sortes de mots.
  • Troisième leçon : Al tathniya wel jam3 wel chouroutouhume التثنية والجمع وشروطهما , comment rendre un mot au duel et  au pluriel, quelles sont les règles, les conditions. Tous les mots ne peuvent pas se mettre au duel ni au pluriel.
  • Quatrième leçon : Al mouchtaqat المشتقات . Cela rassemble 8 choses qui peuvent être utilisées sur des mots pour leur donner un sens en plus ou une nuance.

Le ism fa3il اسم الفاعل c’est pour indiquer celui qui fait l’action, le ism fa3oul الم المفعول pour indiquer sur quoi l’action a été faite, le si3’atou al moubalagha صيغة المبالغة c’est pour indiquer qu’une personne fait cette action mais beaucoup de fois (habitude), as sifa al mouchabaha  الصفة المشبهة c’est pour indiquer que tellement une personne fait une action, c’est devenu un trait de caractéristique chez elle.

Ismou tafdil اسم التضيل , c’est pour indiquer qu’une chose est plus belle, meilleure qu’une autre chose. Ismoul ala اسم الآلة , c’est un ism bien particulier, pour indiquer l’outil avec lequel on effectue cette action. Ismou zaman et ismou makan اسم الزمان واسم المكان , c’est pour indiquer soit le moment ou l’endroit où on fait cette action.

Par exemple, pour la mosquée pourquoi on l’appelle “masjid”. Parce que c’est l’endroit du soujoud.

  • La cinquième leçon, At tasghiir التصغير , qui signifie diminuer une chose, la rendre petite par exemple un livre on dit kitab كتاب , et on dit pour un petit livre koutaïb كتيب. Un étudiant on dit talib طالب , un petit étudiant on dit touwaïlib طويلب. Un qalam قلم , c’est un crayon, un petit crayon est un qoulaïm قليم .
  • Dernière leçon spécifique aux noms, la sixième, al nasab النسب . C’est l’affiliation à quelque chose. Par exemple un Egyptien on dit qu’il est misrii مصريّ, on ajoute un yè avec une chedda. Ca c’est la base. Si quelqu’un suit la sounna on dit que c’est un sounni سنيّ. Quelqu’un qui vient de la mecque on dit que c’est un Mekki مكيّ.

Pour certains mots cela n’est pas aussi simple, il faut faire certaines modifications qui sont donc étudiées dans cette leçon.

3. Les leçons qui sont spécifiques aux verbes

Ces leçons sont aussi au nombre de 6 :

  • La première leçon est al ta3adi wel louzoum التعدي واللزوم , comment reconnaître qu’un verbe est mouta3adi متعد qu’il est laazim لازم . Quand il est mouta3adi متعدça veut dire qu’on peut mettre un maf3oul bihi مفعول به après, et quand il est lazim لازم ça veut dire qu’il ne peut pas avoir de maf3oum bihi مفعول به.
  • La deuxième leçon est al binaa al lama3loum wel binee wel lamjouhoul البناء للمعلوم والبناء للمجهول , comment transformer d’un verbe de sa forme active à passive. Comment enlever un fa3il فاعل et le remplacer par un nahiboul fail نائب الفاعل.

Par exemple, si je dis kataba el oustadou ad darsa كتب الأستاذ الدرس, le professeur a écrit le cours, comment transformer cette phrase en “le cours a été écrit” tout simplement. On enlève le fa3il, on dit koutiba ad darsou كتب الدرس.

  • Troisième leçon : As sahih wal mou3tal الصحيح والمعتل , ce sont toutes les catégories de verbes sahih صحيح c’est à dire qui n’a pas un alif un waw, ou un yè dans une des lettres de sa racine. Parmi ceux-ci il y a les verbes mahmouz مهموز , mouda3af مضعف, et les verbes salim سالم . Tandis que les verbes mou3tal معتلsont ceux qui ont dans une des lettres de sa racine un alif, un waw ou un ye. Et il y a 5 catégories de verbes mou3tal.

Parmis ces catégories de verbes mou3tal on a :

  • Misaal مثال
  • Ajwaf أجوف
  • Naqis ناقص
  • Lafif mafrouq لفيف مفروق
  • Lafif magroun لفيف مقرون

Pour l’instant ces verbes ne vous disent rien, ils sont flous, mais après l’étude de la conjugaison en arabe va vraiment vous ouvrir les yeux sur la construction d’un mot ou d’un verbe.

L’intérêt est tout à fait différent du nahwu, la grammaire. La conjugaison permet de comprendre le pourquoi de la construction complète d’un mot, pourquoi il y a une hamza, pourquoi il y a une kesra. C’est vraiment une Science très importante.

Une fois que vous avez vu ces catégories de verbes, passons à la suite.

  • La quatrième leçon porte sur Asnad alfa3al li damair إسناد الأفعال للضمائر, comment ajouter les damair moutassila الضمائر المتصلة avec ces 8 catégories de verbes précédemment vus. Il y a des cas particuliers, des simples et d’autres plus complexes qui nécessitent un certains entraînement, des exercices.
  • La cinquième leçon, tawkil ifa3al bi noun توكيد الأفعال بالنون , comment ajouter un noun à ces 8 catégories de verbes, soit un noun avec une soukoun on dit tawkid bi noun ak khafifa توكيد بالنون الخفيفة , ou bien un noun avec une chadda on dit tawkid bi noun at thakila توكيد بالنون الثقيلة . Et le fait de rajouter ce noun là, avec une soukoun ou une chadda, ça donne le sens d’appuyer sur le sens du verbe.
  • La sixième leçon, vous allez étudier les verbes et leurs sens, c’est al awzan al fa3al wa ma3niha أوزان الأفعال ومعانيها . Lorsqu’au début je vous ai dit qu’on rajoute une lettre ou plusieurs à un mot, ou à un verbe pour lui rajouter un sens ou une nuance, c’est ce que vous allez voir ici.

Quel sens ou quelle nuance est ajoutée à un mot ou verbe en lui ajoutant telle ou telle lettre. Par exemple quand on ajoute une hamza avant un verbe, quelle nuance cela va donner au mot. Si on rajoute une chadda sur la deuxième lettre de la racine. Donc vous verrez ces différentes sens.

Une fois que vous aurez étudié cette dernière leçon, vous aurez vu la majorité de ce que vous devez savoir dans cette Science. Il restera quelques chapitres qui sont étudiés dans la formation juste en dessous de cette vidéo.

Ces leçons là sont les masdar par exemple, el masdar al marra المصدر المرة, etc. Si vous n’avez jamais entendu parlé de conjugaison, n’ayez crainte. Il restera aussi un chapitre sur Oussloub at ta3ajoub أسلوب التعجب , c’est le fait de s’étonner d’une chose. C’est le fait de transformer une phrase pour lui donner une nuance d’étonnement.

Et enfin dernièrement, al waqf الوقف , comment s’arrêter sur un mot lorsqu’il est en fin de phrase. Les règles de sa prononciation en fonction de sa dernière lettre. Une fois que vous aurez fait tout ça, vous pourrez dire que vous aurez étudié la majorité de ce que vous devez voir en conjugaison arabe.

Pour terminer avec la conjugaison en arabe

La Science de la conjugaison arabe est beaucoup plus courte que la grammaire mais aussi plus compliquée.

Elle est découpée en 3 parties : les règles s’appliquant conjointement aux noms et aux verbes, celles s’appliquant aux noms seulement et celles qui s’appliquent seulement aux verbes.

Bien sûr cette vidéo n’est pas suffisante, elle a pour objectif de vous faire avoir un tour d’horizon de cette science. Juste en dessous de la vidéo vous avez un lien pour étudier les différents points en détails au travers d’un PDF de plus de 140 pages. 40 vidéos HD accessibles à vie en ligne téléchargeable au format mp3 et PDF, tout cela en cliquant sur le lien ci-dessous.

N’oubliez pas que pour l’étudiant, cette science est indispensable pour comprendre le Coran mais aussi la sounnah. La grammaire n’étant pas suffisante.

Découvrez aussi : Qutrub, l’outil gratuit en ligne pour conjuguer vos verbes à toutes les personnes.

Pour aller plus loin en conjugaison :

Retour haut de page