Doua pour le malade

– Apprendre ou réciter l’invocation pour le malade –

Invocation à dire pour le malade

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

 

Celui qui visite un malade dont le terme de vie n’est pas arrivé et dit auprès de lui 7 fois :

 

Je demande à Allah l’Immense, le Seigneur de l’immense trône, de te guérir

 

alors Allah le guérit de cette maladie.

عن عبدالله ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من عاد مريضا لم يحضر أجله فقال عنده سبع مرات

 

أسأل الله العظيم رب العرش العظيم أن يشفيك

 

إلا عافاه الله من ذلك المرض

As Aloulah Al Adhim Rabbal Archil Adhim An Yachfiyak

Source : Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°3106 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud.
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Doua à dire quand on visite un malade

Ce n’est pas un mal, que cela soit pour toi une purification si Allah le veut.

لَا بأْسَ طَهُورٌ إِنْ شَاءَ اللهُ

Lâ ba sa, tahoûroun in shâ a l-lâhou.

Source : Rapporté par al-Boukhari (#3616, 10/118).

Doua quand le malade sait qu'il va mourir (1/3)

Ô Allah, pardonne-moi, accorde-moi Ta miséricorde et fais-moi rejoindre Le Très Haut Compagnon.

اللَّهُمَّ اغْفِرْ لي، وَارْحَمْنِي، وَأَلْحِقْنِي بِالرَّفِيْقِ الأعْلَى

Allâhoumma ghfir lî, wa rhamnî, wa alhiqnî bi-r-rafîqi-l-a’lâ.

Source : Rapporté par al-Boukhari (#4440, 7/10) et Mouslim (#2444, 4/1893).

Invocation quand le malade sait qu'il va mourir (2/3)

Il n’y a d’autre divinité qu’Allah, la mort est certes précédée d’une agonie.

لَا إِلَهَ إِلَّا اللهُ، إِنَّ للمَوْتِ سَكَرَاتٍ

Lâ ilâha illâ l-lâhou. Inna li-l-mawti la-sakarâtin.

Source : Rapporté par al-Boukhari (#4449, 8/144).
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Douas quand le malade sait qu'il va mourir (3/3)

« Il n’y a pas de divinité à part Allah et Allah est le Plus Grand, il n’y a pas de divinité à part Allah Seul, Il n’y a pas de divinité à part Allah Seul, sans associé, il n’y a pas de divinité à part Allah, à Lui la royauté, à Lui la louange, il n’y a pas de divinité à part Allah et il n’y a de force ni de puissance qu’en Allah. »

لَا إلَهَ إلَّا اللهُ وَاللهُ أَكْبَرُ، لَا إلَهَ إلَّا اللهُ وحْدَهُ، لَا إلَهَ إلَّا اللهُ وَحْدَهُ لَا شَرِيْكَ لهُ، لَا إلَهَ إلَّا اللهُ لَهُ المُلْكُ ولَهُ الحَمْدُ، لَا إلَهَ إلَّا اللهُ، وَلَا حَوْلَ وَلَا قُوَّةَ إِلَّا بِاللهِ

Lâ ilâha illâ l-lâhou wa l-lâhou akbar. Lâ ilâha illâ l-lâhou wahdahou. Lâ ilâha illâ l-lâhou wahdahou lâ sharîka lahou. Lâ ilâha illâ l-lâhou, lahou-l-moulkou wa lahou-l-hamdou. Lâ ilâha illâ l-lâhou, wa lâ hawla wa lâ qouwwata illâ billâhi.

Source : Rapporté par at-Tirmidhi (#3430) et Ibn Majah (#3794). Al-Albani l’a authentifié. Voir aussi Sahih at-Tirmidhi (3/152) et Sahih Ibn Majah (2/317).

Les différentes douas pour le malade

Les douas pour les malades citées ci-dessus sont très souvent employées et dans de nombreuses situations différentes :

  • Pour une maman malade
  • Pour un papa malade
  • Pour tous parents malades
  • Pour une personne atteinte d’une maladie grave
  • Pour un malade du cancer
  • Pour se prémunir contre la maladie avant d’être malade
  • Pour demander à Allah d’être soigné d’une maladie
  • Pour demander à Allah de préserver tout le monde de la maladie

Retrouvez également d’autres douas (invocations) pour les moments difficiles :

A savoir, en arabe dialectal est utilisé l’expression Allah y chafik pour souhaiter la guérison d’une personne.
Retour haut de page