Comment apprendre l’arabe seul ?

Début d’année 2020, Thomas a pris la résolution de se rendre dans un centre pour apprendre la langue arabe.

Il a sélectionné méticuleusement celui qui lui correspondait le mieux.

Il était prêt comme un enfant le jour de la rentrée … 

Mais la pandémie mondiale a contrarié ses plans.

Que peut-il faire ? Il a 2 possibilités :

  1. attendre la fin de la pandémie, en prenant le risque de perdre sa motivation et de rater le train de la langue arabe.
  2. ne pas remettre au lendemain ce qu’il peut faire dès aujourd’hui en agissant comme beaucoup face à cette crise : adopter le e-learning (l’apprentissage en ligne).

Il est vrai que cette situation pandémique est exceptionnelle, mais un tas d’autres raisons “ rationnelles “ peuvent pousser une personne à préférer apprendre l’arabe en solo :

  • un emploi du temps surchargé
  • la timidité
  • le manque de moyen de transport
  • l’absence d’école à proximité 
  • l’aspect financier
  • la peur d’abandonner.

Pour ceux-là, le e-learning (via des cours gratuits ou formation payantes) est aussi une solution.

Apprendre la langue arabe nécessite une pratique orale, ainsi que la correction d’une personne arabophone.

C’est là que le bât blesse, car nous parlons d’apprendre l’arabe seul.

Malgré ces contraintes, il est possible de devenir arabophone en solitaire.

Pour explorer seul ce nouveau monde et le conquérir, equipez-vous :

  • d’un plan 
  • de motivation
  • de régularité
  • de discipline
  • d’outils
  • d’assistance.

Est-ce difficile d’apprendre l’arabe seul ?

Vous l’aurez sûrement remarqué, ces dernières années, les connaissances mises à disposition sur internet ont explosées et ce dans tous les domaines.

Il est désormais possible d’apprendre énormément de choses facilement sans bouger de chez soi.

Vous avez envie d’apprendre une nouvelle activité manuelle ? Vous trouverez généralement plusieurs tutoriels sur Youtube.

Vous souhaitez en savoir plus sur un animal en particulier ? Google ou encore Youtube se feront un plaisir de vous aider.

La langue arabe n’échappant pas à la règle, de nombreuses possibilités s’offrent à qui voudrait devenir arabophone.

A condition d’avoir une connexion internet, certaines sont gratuites et de qualité. 

Dans cette optique, notre professeur Nazmi a produit plusieurs cours disponibles gratuitement sur notre site internet et sur notre chaîne Youtube.

Vous y trouverez des leçons gratuites en grammaire et conjugaison, d’autres pour enrichir votre vocabulaire et profiterez de précieux conseils pour votre étude.

Pour faciliter cet apprentissage en solitaire, il existe également des programmes payants qui permettent de bénéficier de nombreux avantages.

Désireux de répondre aux besoins de chacun en matière d’apprentissage de la langue arabe, notre professeur a élaboré une formation, payante, basée sur une méthodologie claire, efficace et adaptée aux débutants que vous pouvez consulter ici.

En étant seul vous rencontrerez des difficultés, mais rappelez vous que tout problème a une solution.

Première difficulté : La différence avec le français

En tant que francophone, apprendre l’anglais vous paraîtra plus simple car ce sont deux langues sœurs.

La prononciation des lettres sont proches et nos alphabets sont similaires :

  • chacun comporte 26 lettres
  • la graphie des lettres est identique
  • ils se lisent de gauche à droite.

Apprendre l’arabe implique de vous adapter à certaines spécificités.

Au premier abord son écriture de droite à gauche peut être troublante, mais l’on s’y acclimate rapidement et facilement.

L’oreille doit s’habituer à de nouveaux sons, quant visuellement l’écriture des lettres est clairement différente.

On part de très loin me direz-vous. En réalité, il ne faut pas comparer l’incomparable et le terme langue étrangère n’a peut-être jamais été aussi juste !

Pour apprendre la langue arabe facilement, ne faites pas de parallèle avec le français. C’est une erreur qui vous empêcherait d’avancer.

Apprendre l’arabe c’est être un explorateur, un aventurier à la conquête d’une terre inconnue. De ce fait, apprenez l’arabe comme si c’était une toute nouvelle chose et non pas en comparaison à d’autres langues.

Comme un nourrisson, vous partez de zéro. Ce dernier ne se repose sur aucun acquis, il découvre et apprend. 

En soi l’explorateur et cet enfant ne sont pas si différents de vous. 

Comparez-vous à eux dans votre découverte de la langue arabe, mais ne vous adonnez pas à comparer une langue que vous connaissez déjà et ce nouveau monde que vous entrevoyez.

Deuxième difficulté : La motivation

Lorsque l’on est seul, il est difficile de trouver un rythme de travail et encore plus de le garder. 

Sinon, pourquoi un coureur aurait-il besoin d’un lièvre pour battre des records ?

Il faut déjà se lancer, ce qui demande une bonne dose de motivation. 

Ensuite, il faut se mettre en jambe en adoptant un rythme d’étude régulier tout en étant discipliné.

Vous avez trouvé votre rythme de croisière ? Encore s’agit-il de le garder, car le maintenir seul n’est pas chose aisée.

Sur votre parcours vous ferez face à de nombreux éléments extérieurs dont il est parfois difficile d’en réchapper, surtout lorsque l’on apprend en solitaire.

Les démotivateurs externes sont multiples et parlent à chacun d’entre nous : fatigue dûe à une grosse journée de travail, resto entre amis, paresse, procrastination…

C’est un fait, seul, il est plus difficile d’apprendre et de se motiver. Ce n’est pas pour rien que les traversées marines en solitaire sont les plus prestigieuses !

Alors quand il s’agit de se lancer seul dans l’étude de la langue arabe cela peut en rebuter plus d’un. 

Albert Einstein disait : “ Un problème sans solution est un problème mal posé. “

C’est pour palier à cette problématique que notre programme payant vous donne la possibilité d’intégrer un groupe d’étudiants en ligne qui vous permettra :

  • de vous motiver mutuellement
  • de vous entraider
  • de faire de nouvelles connaissances
  • de pratiquer et progresser plus rapidement.

Troisième difficulté : Les tarifs

Beaucoup d’entre nous ont un budget limité pour se former en ligne et n’ont pas le droit à l’erreur dans le choix de leur formation.

Cela peut être angoissant pour qui déciderait d’investir de son temps et son argent.

En cela, les ressources gratuites en ligne sont intéressantes. Elles permettent :

  • d’avoir une première approche de la langue arabe
  • d’avoir un aperçu de la méthodologie et de la pédagogie du professeur.

Grâce aux contenus gratuits, vous pouvez entre autres apprendre à lire plus ou moins rapidement selon la méthode proposée.

Afin de vous permettre d’apprendre les grandes bases de la langue arabe, nous avons mis à votre disposition une formation en ligne complète et gratuite, disponible ici.

Ce programme ne nécessite aucun prérequis. Il se compose de cinq modules dont vous ressortirez en ayant  :

  • appris à lire et écrire
  • mémoriser le vocabulaire de base
  • appris les bases de la grammaire arabe
  • étudié les grandes lignes de la conjugaison arabe
  • appris les règles de bases de la récitation du Coran.

Tous les cours de cette formation, de sa conception à sa réalisation, tiennent de Nazmi notre professeur, tant est si bien que vous serez en capacité de vous forger un avis limpide sur sa manière d’enseigner.

C’est un point non négligeable qui élimine le facteur risque dans le cas où vous souhaiteriez aller plus loin et investir sereinement dans le programme payant.

Bien que son contenu soit très qualitatif, notre programme pour devenir arabophone est un des moins chers du marché et pour faciliter votre budget vous avez la possibilité de payer en plusieurs fois. 

En partant de zéro, en suivant les cours avec sérieux et régularité, vous pourrez devenir arabophone à un prix attractif tout en bénéficiant :

  • d’un apprentissage en ligne
  • d’un emploi du temps qui vous convient
  • d’un programme complet de qualité
  • de supports audios, vidéos et pdf
  • de groupes d’entraides
  • d’un suivi avec un professeur disponible et réactif.

Quatrième difficulté : La prononciation et l’expression

Aux prémices de votre apprentissage de la langue arabe vous découvrirez de nouvelles sonorités ainsi que de nouveaux points d’articulations.

Cela constitue la première difficulté ayant directement un lien avec l’arabe. Cependant “ toute difficulté offre une chance de se surpasser “.

La bonne prononciation des lettres vous permettra d’apprendre à lire, étape indispensable pour ensuite faire des phrases.

La contrainte en apprenant seul, réside dans le fait de discerner le son de la lettre correctement, de saisir la manière dont elle se prononce, puis de bien la formuler.

Les deux premiers cités peuvent s’acquérir seul, par : 

  • l’écoute : à force d’entendre la lettre 3ayn (ع), vous saurez la reconnaître lorsque vous l’entendrez ;
  • et la théorie : chaque lettre sollicite une zone différente de l’appareil phonatoire qui est expliquée en détail.

Par contre, la prononciation nécessite l’oreille d’un professeur qui vous corrigera et vous aiguillera.

L’apprentissage d’une langue repose également sur sa mise en pratique. Il est donc nécessaire de s’exprimer en arabe pour apprendre et progresser. En étant seul, c’est un peu difficile.

Quand un obstacle se met en travers de votre route, soit vous passez à côté, soit vous le retirez.

Si un élève n’a pas la possibilité de parfaire son apprentissage par la mise en pratique, c’est un obstacle pour nous et pour lui, car ous avons les mêmes objectifs, à savoir que vous deveniez arabophone par le biais d’un programme qui répond à vos besoins.

Mais comment résoudre cette problématique ?

Dans notre souci d’apporter à nos élèves un apprentissage de la langue arabe complet et de qualité, nous avons intégré des groupes d’expression orale à notre programme pour devenir arabophone.

Quatrième difficulté : Être certains d’aller dans la bonne voie

En suivant des cours sur Youtube ou une formation en ligne vous apprendrez énormément de choses.

Mais si vous avez une question en cours de visionnage, vous ne pouvez pas mettre sur pause pour que le professeur vous éclaircisse.

Si à la suite du cours, vous souhaitez vérifier que la leçon est comprise, vers qui allez-vous revenir ?

Quand on est seul, difficile d’avoir un référentiel et de savoir si ce que l’on apprend est appliqué correctement.

Pour que vous ne soyez pas livré à vous même dans votre nouveau monde, notre programme complet vous oriente et vous donne la marche à suivre.

Vous le savez aussi bien que moi, rien ne remplacera un professeur vers qui se tourner, et avec Nazmi vous n’êtes pas seul.

Très réactif, il répond à vos questions et ne vous laisse pas en suspens très longtemps. Le mieux étant encore de laisser la parole à ses élèves. 

Comme Moustafa de Châlon en Champagne : “ Il (le professeur) est très à l’écoute de ses élèves, disponible et surtout très réactif lorsqu’on le sollicite.

Il est possible que vous rencontriez d’autres obstacles dans votre apprentissage de la langue arabe.

Pour y faire face et les passer sans encombre, nous avons rédigé un article complet sur ce sujet : Les obstacles à l’apprentissage de la langue arabe.

Par où commencer l’apprentissage de l’arabe ?

Tout aventurier qui découvre une terre inconnue serait ravi d’avoir en sa possession une carte ou un plan sur lequel s’appuyer.

Soyez soulagé, pour vous aider dans votre quête, nous avons mis gratuitement à votre disposition une page dédiée à l’apprentissage en ligne de la langue arabe qui trace le parcours à suivre.

La première étape consiste à apprendre à lire. Pour cela, rendez-vous sur notre page consacrée à l’apprentissage de la lecture : https://apprendre-larabe-facilement.com/lire-larabe/

Pour pouvoir lire, vous devez apprendre l’alphabet. Vous commencerez donc votre apprentissage par la mémorisation des 28 lettres qui le composent. 

Vous apprendrez d’abord à reconnaître ces lettres lorsqu’elles sont isolées, puis la manière dont elles s’écrivent en fonction de la place qu’elles occupent dans un mot.

En effet, une lettre a plusieurs manières de s’écrire selon qu’elle est située :

  • au début d’un mot
  • au milieu d’un mot
  • à la fin d’un mot.

A ce stade, vous connaissez chaques lettres par leurs noms ainsi que leurs différentes écritures. 

Pour les lire et les prononcer dans un mot, il faut désormais apprendre les voyelles.

A l’écrit, ces voyelles apparaissent comme des accents que l’on place au-dessus ou en dessous des lettres. Elles se répartissent en 4 grandes familles :

  • les voyelles courtes
  • la voyelle muette
  • les voyelles longues
  • les voyelles doublées.

Les voyelles courtes sont les plus courantes, elles sont au nombre de trois pour autant de son différent :

  • la dâmma (الضَّمَة) produit le son “ ou “  et ressemble à un petit 9 au dessus de la lettre (بُ) ;
  • la fatha (الْفَتْحَةُ) produit le son “ è “ et s’écrit au dessus de la lettre (بَ) ;
  • la kasra (الكَسْرَة) produit le son “ i “ et s’écrit en dessous de la lettre (بِ).

Il n’y a qu’une seule voyelle muette : le soukoun (السُّكُونُ). Le soukoun est une voyelle dite “ muette “, car contrairement aux voyelles courtes, il ne produit pas de son en lui-même.

Si une lettre est accompagnée d’un soukoun on entendra seulement le début de celle-ci.

Comment reconnaître un soukoun ? Il se présente sous la forme d’un petit cercle au-dessus de la lettre : (بْ).

Les voyelles longues, également appelées “ prolongations “, servent à prolonger le son des voyelles courtes. Cela signifie que la durée de prononciation des voyelles sera plus longue.

Elles sont au nombre 3 :

  • le èlif de prolongation (ـا) qui sert à prolonger le son de la fatha (ـَا) : prononcez “ èè “ ;
  • le wèw de prolongation (ـو) qui s’utilise pour allonger la dâmma (ـُو) : prononcez “ ouu “ ;
  • le yè de prolongation (ـي) qui prolonge le son de la kasra (ـِي) : prononcez “ ii “.

Lorsque que vous rencontrerez une voyelle longue, prenez soin de bien la prolonger, car enlever ou ajouter une prolongation peut changer le sens du mot et donc de la phrase.

En lisant le Coran, vous rencontrerez souvent un allongement long, qui comme son nom l’indique, implique d’augmenter la durée de la prolongation.

Ce temps de prolongation varie selon les cas et s’étudie avec les règles de tajwid (règles de récitation du Coran) .

Il est facilement reconnaissable et ressemble à une petite vague au dessus de la lettre ; ici le èlif : ﴾ وَلَا الضَّآلِّينَ ﴿.

En dehors du Coran, la prolongation de certaines lettres est également représentée par cette petite vague, comme le mot (الآنَ) “ al-aana “.

Cependant, le temps de prolongation ne doit pas être allongé plus que la normal, l’allongement long étant spécifique à la lecture du Coran.

Les voyelles doublées sont appelées en arabe tanwin (تَنْوِِين) et se rencontrent seulement à la fin des mots. Elles sont au nombre de 3.

A l’écrit, le tanwin est représenté par deux voyelles identiques l’une à côté de l’autre, d’où vient leur appellation :

  • (بٌ) tanwin dâmma (التَّنْوِينُ بِالضَّمَّةِ) 
  • (بًا) tanwin fatha (التَّنْوِينُ بِاْلفَتْحَةِ) 
  • (بٍ) tanwin kasra (التَّنْوِينُ بِالْكَسْرَةِ) 

A l’oral, le tanwin équivaut à un noun avec un soukoun (نْ) :

  • le tanwin dâmma (التَّنْوِينُ بِالضَّمَّةِ) se prononce “ oun “ 
  • le tanwin fatha (التَّنْوِينُ بِاْلفَتْحَةِ) se prononce “ an “ 
  • le tanwin kasra (التَّنْوِينُ بِالْكَسْرَةِ) se prononce “ in “.

Une fois que vous connaissez les lettres de l’alphabet, les différentes manières de les écrire, ainsi que les voyelles, vous touchez au but et il ne vous reste plus qu’une seule notion pour pouvoir lire correctement.

Sachez que lettres de l’alphabet arabe se divisent en 2 catégories de nombre égale :

  • 14 lettres lunaires
  • 14 lettres solaires.

La notion de lettres lunaires et de lettres solaires sera primordiale pour la lecture et la prononciation d’un mot lorsqu’on lui ajoute un èlif et un lèm (أل) à son début.

Qu’est-ce que le èlif wa lèm (أل) ? C’est l’équivalent des articles définis “ le/la/les “ en français.

Si la lettre qui débute le mot est une lettre lunaire, le lèm (ل) du èlif wa lèm (أل) sera prononcé.

A contrario, si la première lettre du mot est une lettre solaire : 

  • le lèm (ل) du èlif wa lèm (أل) s’écrit mais ne se prononce pas ;
  • cette lettre solaire portera une chadda (الشَّدَّة).

Qu’est-ce qu’une chadda ? A l’écrit, la chadda ressemble à un “ m “ à l’envers et indique que la lettre est doublée.

A l’oral, cela implique que l’on doit appuyer dessus lorsqu’on la prononce : 

﴾ وَلَا الضَّآلِّينَ ﴿.

Une fois les règles de lecture acquises, mettez-les en pratique : plus vous lirez, plus vous progresserez et plus votre lecture sera fluide.

La lecture vous permettra d’améliorer vos compétences verbales en développant vos capacités : 

  • d’écoute
  • de compréhension 
  • et d’expression orale

Enfin, la lecture joue également un rôle important dans :

  • l’acquisition des règles qui régissent la langue arabe
  • l’enrichissement du vocabulaire.

Ce sont justement ces deux derniers points que vous êtes amené à découvrir à partir de maintenant.

Une fois que l’on sait lire, que faire ?

Installé sur ce nouveau monde, le plus difficile a été fait. Pour y vivre, vous devez désormais en apprendre davantage sur son écosystème.

Il s’agit maintenant de poursuivre votre apprentissage en suivant des cours abordant les différentes matières de la langue arabe :

  • le vocabulaire
  • la grammaire
  • la conjugaison
  • la rhétorique.

Vous devez d’abord chercher de quoi vous nourrir. Pour alimenter et approfondir votre apprentissage vous avez besoin de vocabulaire. C’est l’essence même de la communication et du langage.

En tant que subsistance, le vocabulaire vous apportera l’énergie nécessaire pour découvrir et vivre dans l’écosystème de la langue arabe.

Sans lui, les autres matières de la langue arabe ne vous serviront pas à grand-chose.

Avoir de la nourriture est primordiale, mais pouvoir la cuisiner c’est encore mieux.

Comment cuisiner le vocabulaire correctement ? En étudiant la grammaire et la conjugaison

Avec ces deux sciences, vous apprendrez à formuler des phrases correctement et en tirerez trois grands bénéfices :

  • comprendre 
  • être compris
  • lire un texte sans les voyelles.

Vous disposez de votre nourriture et savez la cuisiner. Pourquoi ne pas enjoliver votre environnement ?

En suivant des cours de rhétorique, vous apprendrez à vous exprimer en langue arabe jusqu’à devenir éloquent. mettant en pratique de la meilleure des manières tout ce que vous avez appris précédemment.

La rhétorique est une des sciences les plus importantes de la langue arabe avec la grammaire et la conjugaison. Elle vous permettra :

  • de formuler la bonne parole, à la bonne personne, de la bonne manière, au bon moment ;
  • d’exprimer une idée de plusieurs manières, afin d’agir différemment sur un interlocuteur ;
  • d’embellir votre parole et le sens que vous voulez transmettre à votre interlocuteur.

Une fois ces cours suivis, que faire ?

Vous avez terminé notre programme gratuit ? Pour ne pas oublier toutes ces précieuses connaissances et gâcher tous vos efforts, vous devez à présent pratiquer la langue arabe.

Comment s’y prendre ? En utilisant les habiletés fondamentales à la maîtrise de l’arabe :

  • écouter
  • parler
  • lire
  • écrire.

Vous devez provoquer et saisir toutes les occasions pour les mettre en œuvre.

Dans votre nouveau monde, vous n’êtes pas seul, vous êtes même plutôt nombreux. Vous aurez facilement la possibilité d’entendre des arabophones s’exprimer, ne serait-ce que par l’écoute de savant reconnus de l’islam ou les informations.

Partez à la recherche de correspondants arabophones, parlez avec eux et faites de nouvelles connaissances. 

Vous pouvez choisir de vous inscrire au sein d’une communauté en ligne d’échanges linguistique comme Speaky, ou encore rejoindre nos groupes d’échanges privés via notre programme complet.

Lisez abondamment. La lecture forgera votre vocabulaire et votre compréhension.

Vous écoutez un cours ? Vous lisez un livre en arabe ? Un de vos contacts arabophones vous fait profiter d’une notion que vous ne connaissiez pas ?

Écrivez et prenez des notes, vous améliorerez la qualité de votre écriture et serez plus rapide.

Une des meilleures manières de réviser vos acquis et de les mettre en pratique est encore de persévérer dans votre apprentissage et d’aller plus loin.

L’explorateur que vous êtes passera obligatoirement par 3 niveaux dans sa découverte de la langue arabe :

  • débutant
  • intermédiaire
  • confirmé.

Pour passer chacun de ces paliers, votre étude doit être structurée et adaptée à votre niveau. Soyez patient, ne sautez pas des étapes et apprenez à votre rythme.

Au premier niveau, vous venez seulement de mettre un pied dans ce nouveau monde. Vous êtes débutant : vous faites face à un nouvel environnement avec lequel vous devez vous familiariser.

Votre oreille doit s’adapter à de nouvelles sonorités, la prononciation des lettres et leurs écritures sont différentes. vous n’avez pas de vocabulaire et ne connaissez ni les règles de grammaire ni de conjugaison.

Pour passer ce niveau, vous devrez :

  • apprendre l’alphabet
  • apprendre à lire et à écrire
  • apprendre les expressions les plus courantes
  • apprendre le vocabulaire de base
  • apprendre les règles basiques de la grammaire et de la conjugaison
  • travailler l’écoute, la communication, la lecture et l’écriture.

Au niveau intermédiaire, vous voilà adapté à votre environnement. Vous pouvez ressentir l’évolution entre ce palier et le précédent.

Vous êtes en capacité d’apprendre plus facilement le vocabulaire et comprenez les grandes lignes d’une discussion simple.

Cela dit, vous êtes encore hésitant lorsque vous vous exprimez, cherchez vos mots et commettez des fautes de grammaire et de conjugaison.

Pour dépasser ce stade il faudra :

  • enrichir constamment votre vocabulaire ;
  • étudié les règles de grammaire les plus importantes ;
  • étudié Al Ajroumiya de manière simplifiée (un livre de référence dans la grammaire arabe) ;
  • étudier la conjugaison plus en profondeur ;
  • travailler l’écoute, la communication, la lecture et l’écriture.

Arrivé au niveau confirmé, vous commencez à dominer votre sujet. La connaissance de votre environnement est idéale pour y vivre sereinement.

Votre compréhension est large et étoffée, vous échangez facilement avec des arabophones sur des sujets divers et variés. 

Vous devenez même éloquent en formulant des phrases avec subtilité et maîtrisez tant les règles de grammaire que de conjugaison.

Pour en arriver jusqu’ici vous avez dû :

  • continuer d’enrichir votre vocabulaire
  • parfaire l’étude de Al Ajroumiya
  • étudier Al-Moutammima (un livre de grammaire complétant Al Ajroumiya)
  • étudier la conjugaison arabe de manière complète
  • étudier la rhétorique en détails
  • travailler l’écoute, la communication, la lecture et l’écriture.

Ce niveau d’étude de langue arabe est suffisant pour se sentir comme à la maison, à l’aise.

Suite à cela, vous aurez toujours la possibilité d’aller plus loin et d’atteindre les sommets de la langue arabe qui vous permettraient, par exemple,  d’enseigner à votre tour ou d’avoir des opportunités professionnelles en lien avec la traduction.

Quoi qu’il en soit, vous ne cesserez jamais d’apprendre et il y aura toujours de nouvelles choses à découvrir au sein de ce monde que vous avez conquis.

Précisions concernant l’apprentissage de la lecture du Coran

Nombreux sont ceux qui souhaitent apprendre à lire le Coran et le psalmodier comme les grands récitateurs de La Mecque ou de Médine.

Mais avant d’apprendre à courir, il faut apprendre à marcher. 

L’apprentissage de la lecture du Coran doit nécessairement être précédé par celui de la lecture arabe.

Lire le Coran tel qu’il a été révélé à Mohammed (ﷺ) est un apprentissage à part entière. C’est une lecture régie par des règles spécifiques comme l’allongement long que nous avons évoqué plutôt.

La science regroupant ces règles se nomme en arabe le “ tajwid “ (التَّجْوِيد).

Pour quelles raisons, apprendre à lire le Coran est-il séparé de l’apprentissage de la langue arabe ?

Le Coran étant en langue arabe, apprendre l’arabe vous apportera la compréhension de ce que vous lisez (ou entendez) grâce :

  • au vocabulaire
  • à la connaissances des règles qui régissent la langue arabe
  • à la possibilité de retourner aux explications des savant reconnus de l’Islam sur le sens des versets.

Cependant, à elle seule, la langue arabe ne vous permettra pas de le psalmodier, car la lecture du Coran comporte des règles qui lui sont propres. 

Seul le Coran est concerné ; pour parler avec quelqu’un ou lire un livre, on n’utilisera pas le tajwid.

Vous savez maintenant que l’apprentissage de la lecture du Coran est une chose et apprendre l’arabe en est une autre. 

A partir de là, peut-être vous direz nous : “ Vous proposez des formations pour apprendre l’arabe facilement, alors comment faire pour apprendre le tajwid ?

Par soucis de vous apporter un apprentissage des plus complet, nous avons mis en ligne des cours gratuit pour :

Au cours de la première série, vous apprendrez à déchiffrer la calligraphie du Coran.

Dans la deuxième, vous étudierez les règles de tajwid de manière complète tout en étant concis et simplifié.

A la fin de ces cours, vous aurez toutes les clefs en main pour lire le Coran ou le mémoriser.

Toutefois, sachez qu’apprendre le Coran nécessite obligatoirement un professeur afin de corriger vos éventuelles erreurs de tajwid ou de mémorisation.

Utilisez des supports pour vous aider dans votre apprentissage seul

En tant qu’explorateur, soyez ravi d’avoir à votre disposition un plan pour avancer sereinement dans votre apprentissage.

Mais un aventurier expérimenté ne braverait pas un monde inconnu les mains vides. Il prendrait dans ses bagages tout ce qui pourrait lui être utile durant son périple.

Au cours de votre étude vous aurez également besoin d’outils, de supports. Ils vous seront d’une aide précieuse sans pour autant être des remèdes miracles.

Ci-dessous, nous vous présentons une liste de support qui vous permettront :

  • d’aller plus vite dans votre apprentissage
  • d’être plus efficace
  • de rester motiver.

Les dictionnaires

Pour enrichir votre vocabulaire en parallèle de votre apprentissage n’hésitez pas à avoir recours au bon vieux dictionnaire.

Lorsque l’on apprend une langue étrangère, deux catégories de dictionnaire se présentent à nous :

  • monolingue
  • bilingue.

Ici, nous névoquerons que les dictionnaires bilingues (français-arabe/arabe-français), car ils sont adaptés aux débutants, quand ceux en arabe nécessitent plus de vocabulaire.

En théorie, un dictionnaire est censé donner la définition d’un mot. En arabe, c’est plus difficile. C’est pour cela que vous n’y trouverez pas une définition, mais plutôt les équivalents du mot en français ou en arabe.

De nos jours, pour utiliser un dictionnaire, vous disposez de deux types de support.

Le plus classique étant le dictionnaire papier. Il vous permet de garder un lien avec les livres ce qui est très important et profiterez énormément en y cherchant un mot.

Parmis les dictionnaires papiers les plus répandus auprès des apprenants en langue arabe :

  • le dictionnaire arabe-français Abdel-Nour Al-Mufassal qui est très détaillé et composé de 2 tomes ;
  • le dictionnaire Larousse français-arabe qui est très utile lorsque l’on veut connaître l’équivalent en arabe d’un mot français.

Ces deux dictionnaires ont l’avantage de se compléter et d’être classés par ordre alphabétique ce qui est parfait pour les débutants.

En dehors des dictionnaires papiers classiques, internet a vu fleurir un grand nombre de dictionnaires en ligne.

En plus d’être des dictionnaires, certains sont de véritables outils de traduction.

Ils sont également très pratiques, car on a plus souvent un téléphone sous la main qu’un dictionnaire !

Leurs atouts majeurs ? Un gain de temps considérable et la facilité de multiplier les recherches en un clin-d’œil.

Ils offrent également des fonctionnalités intéressantes comme la possibilité d’entendre la prononciation du mot ou sa traduction via un format audio.

Les dictionnaires en lignes étant très nombreux, nous en avons dressé un petit échantillon afin de vous faciliter :

Le site Reverso est très complet, il dispose d’une traduction écrite et audio dans les deux sens, ainsi que d’un clavier arabe.

Al Amaany est un vrai dictionnaire : il propose la traduction, la définition, ainsi que les synonymes et des exemples contextuels.

Glosbe offre de très nombreuses fonctionnalités jusqu’à un dictionnaire illustré.

Le site Larousse, une référence pour les francophones que nous sommes, traduit les mots du français vers l’arabe.

Le plus connu et le plus utilisé à travers le monde, j’ai nommé Google Traduction, ne se présente plus : c’est un outil des plus qualitatifs offrant également la possibilité de traduire des documents complets.

Enfin, Lexicool regroupe un grand nombre de sites de traduction, il suffit de taper un mot, puis de rechercher sa signification avec le dictionnaire de notre choix. 

Hormis Lexicool, tous ces dictionnaires/traducteurs en ligne sont aussi disponibles via leur applications.

Les applications justement, nous y venons tout de suite.

Les applications en ligne

La plupart des gens possèdent un smartphone, mais quant aux ordinateurs, ce n’est pas si évident.

Le matériel à votre disposition est un téléphone ? Apprendre via des applications en ligne vous apportera un confort certain.

En intégrant à leur étude une application proposant un apprentissage ludique et à l’interface agréable, certains seront plus à l’aise et auront plus de facilité à étudier ainsi.

C’est votre pause déjeuner, vous n’avez pas révisé à la maison et vous savez que vous serez trop fatigué pour le faire en rentrant ? 

Vous êtes dans les transports et avez envie de perfectionner votre vocabulaire ?

Votre application est là, avec vous, telle une bouée de secours.

Si vous aussi vous vous retrouvez dans ces situations, sachez que nous avons pensé à vous.

Découvrez notre application en ligne d’apprentissage. Bénéficiant d’un contenu évolutif et utile, elle a été conçue pour vous, quel que soit votre niveau : débutant ou confirmé.

Simple et fonctionnelle tout en étant complète, elle vous permettra :

  • de vous consacrer à votre apprentissage.
  • d’accéder à nos contenus où que vous soyez et de réviser efficacement vos acquis.

Pour mémoriser plus facilement

Notre cerveau dispose d’une grande capacité de mémorisation qui varie selon les personnes.

Mais si l’on devait se souvenir de tout ce que l’on voit et entend, notre mémoire serait saturée d’informations ; d’où un autre bienfait dont bénéficie cet organe : l’oubli.

En règle générale, il oublie même très vite ce qu’il a appris, ce qui peut poser problème, surtout lorsque l’on souhaite apprendre quelque chose.

Quelques heures seulement après votre session d’étude, vous aurez oublié une grande partie de ce que vous avez appris et la quasi-totalité en quelques jours. 

C’est encore plus vrai si l’on ne révise pas.

Depuis quelques années, une méthode d’apprentissage datant du 19ème siècle est sur le devant de la scène : la répétition espacée.

Son principe est simple : fixer une information dans notre mémoire en la répétant à intervalles réguliers, et ce, au moment où notre cerveau est sur le point de l’oublier.

Plus on aura de facilité à la ressortir, plus l’intervalle entre chaque répétition s’éloignera dans le temps.

C’est une méthode très efficace ayant fait ses preuves, qui structure, organise et programme vos révisions.

Mais pour quelle raison se retrouve-t-elle sur le devant de la scène aujourd’hui ?

Le problème de cette méthode résidait dans le fait de déterminer le moment critique où le souvenir basculera dans l’oubli.

Comme le disait un célèbre philosophe français : “ Tout problème bien posé est à moitié résolu. “ 

Je vous accorde que pour celui-ci cela a pris un peu de temps, mais grâce aux technologies modernes, un algorithme au service de votre mémoire a été conçu.

De là est née l’application Anki. 

Anki calculera pour vous ce moment critique et vous en informera le moment venu, à condition d’être le plus honnête possible face aux différents choix de réponse :

  • à revoir
  • difficile
  • bon
  • facile

Anki est très simple d’utilisation et permet :

  • de créer vos propres cartes de révision
  • de télécharger des paquets de cartes prêts à l’emploi.

Chaque paquet contient des cartes virtuelles question-réponse auxquelles vous pouvez ajouter un son ou une image.

Nous ne pouvions pas passer à côté de cet outil puissant et ne pas en faire bénéficier les élèves de notre programme complet pour devenir arabophone.

De ce fait, nous avons mis à leur disposition des paquets Anki contenant le vocabulaire du programme, ainsi que le vocabulaire du Coran en bonus.

A noter que l’application Anki est gratuite, sauf sur iOS qui est payante (24.99 euros).

Les supports d’apprentissage

Si pour vous souvenir de quelque chose vous devez fermez les yeux ou si vos souvenirs sont des images plutôt que des sons, sachez que comme beaucoup de personnes, vous possédez une mémoire visuelle.

Pour la stimuler, c’est la simple faut :

  • écrire
  • schématiser
  • lister
  • dessiner
  • surligner vos notes ou vos supports.

Lorsque l’on étudie, il est indispensable d’avoir un support écrit auquel revenir pour avoir un apprentissage confortable.

Support que vous pourrez annoter ou surligner afin de solliciter votre mémoire visuelle.

Pour répondre à ce besoin, nous proposons des supports PDF complets couvrant tous les sujets et étapes d’apprentissage de la langue arabe.

Certains sont gratuits, comme ceux accompagnant les séries de notre chaîne Youtube, les autres sont intégrés à nos programmes payants.

Dans cet article nous avons essayé de vous présenter au mieux le déroulé de cette aventure en solitaire qui est d’apprendre l’arabe, en exposant les problématiques tout en y apportant les réponses.

Bien que seul en apparence, en rejoignant notre programme complet vous bénéficiez d’une véritable assistance à portée de clic.

Participer à notre formation pour devenir arabophone c’est l’assurance :

  • d’étudier quand vous voulez et où vous voulez
  • d’avoir un professeur à votre écoute, disponible et réactif
  • de se joindre une communauté motivée qui s’entraide
  • d’avoir des cours de qualité basée sur une pédagogie claire et efficace
  • de bénéficier de nombreux supports (vidéos, audios, pdf, appli).

Il nous tarde de vous compter parmi notre communauté d’explorateurs et de vous aider à atteindre votre but : devenir arabophone.

Partagez ce post sur les réseaux sociaux :

 

Retour haut de page