Devenez arabophone > Cliquez ICI <

Légumes en arabe / Traduction - Apprendre leurs noms + PDF

Liste des légumes en arabe

– Traduction en arabe littéraire et autre dialectes arabes –

Les légumes en arabe

Poivronفُلْفُلٌ
Haricotفَاصُولِيَا
Ailثُومٌ
Lentillesعَدَسٌ
Saladeخَسٌّ
Chouمَلْفُوفٌ
Concombreخِيَارٌ
Oignonبَصَلٌ
Avocatأَفُوكَادُو
Aspergeهِلْيُون
Petit-poisبَازِلَاء
Aubergineبَاذِنْجَان
Pomme de terreبَطَاطِسٌ
Carotteجَزَرٌ
Navetلِفْتٌ

Dans quel contexte utilisez ces mots ?

Si vous avez une idée de recette et que vous vous trouvez dans un pays qui parle arabe, la connaissance du vocabulaire concernant les légumes peut être très utile.

De même que si vous êtes en France et que votre interlocuteur ne parle que l’arabe, il y a de fortes chances qu’il comprenne l’arabe littéraire. Cette situation peut arriver durant le mois de Ramadan lors de la préparation des repas.

La tomate ne figure pas dans cette liste étant donné qu’il s’agit d’un fruit, même si elle est utilisée dans des préparations en général salées.

Quelques idées de recettes

Les populations parlant le plus en arabe en France sont les populations issues de l’Afrique du Nord (Maghreb). Cela s’explique par l’histoire du pays et le fait que leur parlé soit de l’arabe n’est pas tout à fait vrai. On parlera plutôt de dialecte arabe.

Pour ce qui est des légumes, quel est le rapport ? C’est donc à ces peuples que nous allons nous intéresser d’un point de vue culinaire. Oubliez vos magnifiques lasagnes ou votre risotto, découvrons ensemble des idées de recettes savoureuses.

Avez-vous déjà traversé la méditerranée ? Les préparations sucrés y sont très réputées avec le Makroud, Qalb Al Luz ou encore la Zlabiya. Mais les plats à base de viandes le sont aussi. Qui n’a jamais gouté un magnifique tajine marocain à base d’agneau ? Certains y mettent des carottes et du persil, alors que d’autres le cuisinent avec du boeuf.

Les légumes de saison sont toujours privilégiés par ces populations et certains condiments accompagnent la majeure partie des plats. Pour ceux venant de Tunisie, on retrouve souvent des olives, de l’oeuf, des fèves, des piments (harissa) ou encore du curcuma. La cuisine marocaine utilise aussi certains de ces ingrédients, avec en plus le thym où les plats avec de la viande haché ou de la volaille est très appréciée.

Le poivre, le gingembre et le thon sont autant d’ingrédients utilisés dans ces pays du Maghreb. Les plats peuvent y être farcis ou rôti, tandis que les soupes et les salades font parti des recettes de cuisine incontournables.

Apprendre du vocabulaire en arabe

Si vous souhaitez apprendre d’autres mots en arabe, vous pouvez sans plus tarder découvrir notre programme pour devenir arabophone. Ayant une composante axée sur le vocabulaire, ce dernier aborde la thématique de la langue arabe dans ses bases les plus complètes.

Le suivre vous permettra in sha Allah de pouvoir comprendre et apprendre à lire le Coran, les ahadith et aussi les discours de la prière du vendredi. Suivre le programme complet d’un an en Égypte sera une cause de votre compréhension de cette langue riche et vous permettra de pouvoir vous exprimer.

Qui refuserait une soupe marocaine, algérienne ou tunisienne ? A base de tomates dont la cuisson est minutieusement surveillée, les ingrédients secondaires diffèrent selon les pays mais aussi les foyers.

Si les oignons restent quasiment toujours présents, on retrouve dans certaines soupes :

  • Les pois chiches
  • La coriandre
  • Le cumin
  • Le basilic
  • Le céleri pour les algériens
  • Des sardines

Les peuples arabes sont connus pour leurs hospitalités. Ils accueillent toujours leurs invités avec quelque chose à manger.

Le thé est souvent choisi en guise d’accueil. C’est un peu une sorte d’apéritif adapté à la culture. Attention toutefois à votre apport en glucides avec ces boissons qui sont généreusement sucrées.

Les pays arabes, qu’on le veuille ou pas, sont des pays d’Asie. On peut donc parler de cuisine Asiatique bien que l’on dise toujours la cuisine arabe. De plus, même les pays dits arabes n’ont rien à voir entre eux en terme de cuisine. On ressent toutefois fortement l’influence asiatique.

Dans ce continent, les légumes et fruits peuvent y être mangés cuits ou crus. Bien que nous ayons l’habitude de manger certains fruits ainsi comme le radis, cette tendance est beaucoup plus marquée sur ce continent. Le wok est le marqueur de cette identité et à tendance à s’implanter en France ces dernières années.

Pour en revenir à la cuisine arabe, sachez que le couscous, contrairement à la croyance commune, n’est pas un plat régulier. Il est consommé que rarement et même pas du tout dans certains pays arabes. Néanmoins, la semoule reste un ingrédient phare notamment pour les pâtisseries et le pain.

Le fromage est l’ingrédient numéro un quand on pense à ce qui pourrait nous manquer en terme de cuisine. Il suffit de vous rendre au Maghreb, vous constaterez les prix exorbitants des fromages tels que le chèvre, le parmesan ou la mozzarella. Toutes les recettes à base de fromage sont à oublier.

Le crumble n’est pas très connu dans ces pays et le peu que j’y ai vu est d’une qualité pas superbe. La terrine n’est pas aussi très connue tandis que le saumon est quasi absent des plats culinaires locaux.

Si vous êtes tant attaché à votre cuisine du Sud avec votre Gaspacho, vos gousses d’ail et la ciboulette, faîtes vos provisions avant de partir. Vous serez appréciez des locaux si vous leur faîtes découvrir votre cuisine. Car oui, la cuisine rassemble.

Retour haut de page